Concours littéraire maestro

Nouveautés

Gros plan sur...

Motard du Président

14 juillet : Denis COUVENT présente son ouvrage "Motard du Président, l'envers du décor..."

Pourquoi vouloir partager votre expérience de motard du Président ?

La moto a toujours été ma passion. J'ai eu la chance d'en faire mon métier et d'occuper des postes uniques et prestigieux. J'ai ainsi pu côtoyer les Grands de ce monde et vivre des évènements intenses et grandioses lorsque je dirigeais l'escorte présidentielle.

Les voyages officiels et leurs déplacements sont impressionnants et attirent beaucoup de spectateurs, qui viennent admirer cet imposant ballet qui semble si bien réglé. Et pourtant tout ne se passe pas toujours comme prévu, et beaucoup d'aléas surviennent, déposant quelques grains de sable dans cette belle mécanique si bien huilée.

C'est une partie de ces péripéties, inconnues du grand public, que je souhaite aujourd'hui partager avec le plus grand nombre.

Pourriez- vous nous expliquer en quelques mots en quoi consiste cette fonction ?

L'escorte a un double rôle: rendre les honneurs à la personne escortée et en assurer la sécurité.

Les honneurs sont rendus grâce aux motards en grande tenue et à deux drapeaux :

L'un Français pour celui pavoisant la moto "de pointe", l'autre du pays de la personnalité escortée, fixé sur l'aile avant droite de sa voiture.

La sécurité est assurée par "l'encagement" de la voiture officielle, effectué par les motards du V et des portières.

Lorsque la personnalité se déplace à pied, sa sécurité est assurée par ce que l'on appelle "ses gardes du corps", et ce jusqu'à ce qu'il monte dans sa voiture et qu'elle démarre. À partir de ce moment-là, la sécurité est assurée par les motocyclistes.

Pour remplir au mieux cette fonction, il est nécessaire de constituer une "bulle" dans laquelle tout le cortège se déplace, sans que rien ni personne ne puisse s'y introduire ou perturber son déplacement. Hors les arrêts prévus au programme, le cortège ne doit jamais s'arrêter.

Les motards en "estafette" et en" râteau" contribuent à l'étanchéité de cette bulle, les motards du V peuvent le cas échéant "écarter" d'éventuels intrus, et les motards de portières sont le dernier rempart à toute approche intempestive.

Quelle est la plus drôle des anecdotes ?

Toutes m'ont laissé des souvenirs marquants, comme l'épisode vosgien avec le président Mobutu ou la campagne des Antilles, mais puisqu'il me faut choisir je dirais "on remet le couvert" où les limites du grotesque ont largement été dépassées.

Acheter le livre 

Perle Anne présente son quatrième roman

SUCCES DE LIBRAIRIE POUR LES TROIS PREMIERS VOLUMES
Perle Anne présente la quatrième enquête de l'inspecteur Batin, toujours aux éditions Paulo-Ramand

 

 

- Le nouvel opus est-il aussi intrigant que les trois précédents ?

Je l'espère ! Un peu plus même...

 - Quel en est le thème principal, son message ? 

Beaucoup de mes romans tournent autour de la science et de la médecine qui sont des domaines où je me sens à l'aise puisque j'y travaille quotidiennement. Ce quatrième volume n'a pas échappé à mon attirance. Il souligne l'importance et dédramatise l'acte de don du corps à la science ou la médecine.

- En combien de temps avez-vous écrit ce gros volume ?

C'est une question que l'on me pose fréquemment et à laquelle il m'est difficle de répondre.  Compte tenu de ma vie professionnelle assez intense, je ne peux que consacrer une partie de mes soirées, de mes week-ends et de mes vacances à l'écriture. Le Mauvais oeil de Morville a été écrit en une année avec ce temps très partiel que je suis incapable de quantifier en nombre de jours...

- Vous avez maintenant vos lecteurs fidèles qui vous connaissent depuis les premières aventures de l'inspecteur Batin. Peut-on vous découvrir avec ce nouveau titre ?

J'ai l'impression de passer beaucoup d'émotions dans mes écrits, alors oui peut-être... Par ailleurs, j'étais peut-être un peu frileuse sur mes trois premiers romans. A partir du quatrième, j'ai vraiment eu la sensation d'affirmer mon style et de trouver l'épanouissement.

ACHETEZ LE LIVRE

 

La presse en parle

Article de presse dans "Le Messager" pour François CONTAL, auteur de Diabolicus

Acheter le livre

A Paraître aux éditions Paulo-Ramand

Premier accessit au Grand Concours Littéraire du monde francophone en 2006, présenté à l’Académie Poétique et Littéraire de Provence, en reconnaissance de sa valeur littéraire.

Bientôt aux éditions Paulo-Ramand

Les Babis Tome 1 : De la baie de Naples au Vieux-Port de Marseille

Les Babis Tome 2 : Antoinette et Vincent

          

ACHETEZ LES LIVRES : Babis 1 et Babis 2

 

 

Conférence-débat pour l'Evangile

L'auteure Resbeut-Montanella a rencontré son public le samedi 14 mars 2015 à la médiathèque de Cannes.

Achetez le Livre

RAPPEL : Sortie du deuxième tome prochainement, en début mai 2015

La presse en Parle

Régine Resbeut-Montanella, auteur de "L'évangile", se livre dans la presse et rencontre son public.

Achetez le livre

La Presse en parle

Article Ouest France - Les anges de l'an mil par David HAUBERT

Achetez le livre

Elue Cannois du mois

Notre auteur Régine Resbeut-Montanella a été élue "Cannois du mois", grâce à son ouvrage "L'évangile"

Elle dédicacera son ouvrage au Centre Culturel Leclerc de Cannes le 6 septembre 2014. Venez Nombreux !